Le questionnaire

Réponses possibles au questionnaire:

Question 1

A chaque fois qu’un dispositif combinant de la lumière et de la matière colorée est utilisé pour produire des perceptions visuelles en couleur, on parle de « synthèse de la couleur » ou encore de « synthèse chromatique ». Il existe différents types de synthèses chromatiques. Par exemple, pour les couleurs produites par mélanges de peintures liquides et transparentes, on parle d’une « synthèse soustractive ».

La « synthèse soustractive » a été citée, à quoi se réfère la « soustraction » : qu’est-ce qui est ainsi « soustrait » ? Connaissez-vous d’autres noms de synthèses chromatiques ?

– La “soustraction” se réfère à l‘absorption de la lumière par les matériaux colorés.

Toutes les matières colorées absorbent de la lumière, et, à l’exclusion de quelques matières fluorescentes, toutes les matières colorées sont plus foncées qu’un Blanc parfait (la neige poudreuse en haute montagne, par ex.). On prend ce Blanc parfait comme référence car il n’absorbe aucune lumière, il en diffuse 100% vers l’extérieur.

– Il existe d’autres synthèses chromatiques : la synthèse “additive”, la synthèse “partitive”, et des synthèses “mixtes” qui combinent les précédentes.

La synthèse additive génère des couleurs en superposant des lumières colorées sur une surface (en général une surface Blanche, comme un écran de cinéma).

(source http://home.nordnet.fr/~vlemieux/physique/1s/DSCN6266.JPG)

La synthèse partitive génère des couleurs en juxtaposant de petits éléments de matières ou de lumières colorées, un écran d’ordinateur utilise la synthèse partitive, avec des éléments lumineux Rouges, Verts et Bleus sur un fond Noir.

synthèse partitive

La synthèse mixte combine les deux, l’impression offset est un exemple de synthèse partitive où des encres produisent des couleurs par soustractions de lumière, et en plus par juxtaposition de petites zones colorées sur la surface imprimée

(voir image ci-dessous, source: http://www.optique-ingenieur.org/en/courses/OPI_ang_M07_C02/res/Figure8.jpg)

synthèse mixte

Question 2

La synthèse chromatique, c’est le type de mécanisme général que l’on utilise pour produire des couleurs. On peut être plus précis en parlant d’un « procédé » : l’impression en couleur quadri-chromique CMJN, c’est un procédé d’impression. Tous les procédés d’impression ou d’affichage en couleur utilisent des « couleurs primaires », qui sont soit des matériaux d’apparence colorée, soit des lumières colorées.

Quelles sont les couleurs primaires du procédé d’impression CMJN ?

CYAN, MAGENTA, JAUNE, NOIR

Connaissez-vous des procédés d’impression utilisant d’autres couleurs primaires ?

Il en existe une infinité!

– On peut penser à l‘impression de matières spéciales : doré, argenté, pigments à effets, matières fluorescentes, etc.

– On peut aussi inventer un jeu de couleurs primaires.

– Il existe des procédés d’impression qui sont des formes de CMJN “améliorés”, permettant d’obtenir une gamme plus vaste de couleurs.

Depuis des années, les imprimantes Epson Stylus Pro utilisent un procédé à 8 primaires :

C lc M lm Y K lk llk (Cyan, Light Cyan, Magenta, Light Magenta, Yellow, Black, Light Black, Light Light Black) qui donne des résultats bien meilleurs que les seules CMYK

Les meilleurs imprimantes jet d’encre du marché utilisent 10, voire 12 couleurs :

La Epson Stylus Pro 9900 utilise le O, G, C, Lc, VM, VLm, Y, Lk, LLk + PK or MK

Orange, Green, Cyan, Light Cyan, Vivid Magenta, Vivid Light Magenta, Yellow, Light Black, Light Light Black + Photo Black or Matte Black

Le système “Ultramax II” d’American Inkjet Systems, probablement le plus avancé du marché, utilise 12 encres.

http://www.americaninkjetsystems2.com/store1/ultramaxii_prices_roland_symphony12.html

Question 3

Pensez-vous que « toutes les couleurs possibles » peuvent être imprimées en CMJN ?

(Expliquez brièvement votre point de vue sur la question)

Il semble clair que non au vu des réponses précédentes

Si vous avez cité d’autres mécanismes de synthèse des couleurs que la « synthèse soustractive », quelles sont les couleurs primaires qu’ils utilisent ? De quel type sont ces couleurs : sont-elles des lumières ? Des matières ?

La synthèse additive utilise des primaires-lumières, la synthèse mixte utilise des primaires-matière

 

Question 4

Les écrans de télévision, d’ordinateur, d’Iphone, etc. sont des matrices de pixels (une « matrice » est ici un arrangement rectangulaire et régulier d’éléments juxtaposés).

Pouvez-vous expliquer comment la couleur Jaune est synthétisée par ces appareils ?

Le jaune est produit par synthèse partitive, sur fond Noir, par la juxtaposition de luminophores (“porteurs de lumière”) Verts et Rouge, à pleine puissance.

Les luminophores sont aussi appelés “sous-pixels“, il y a 3 sous-pixels (un Rouge, un Vert et un Bleu) pour chaque pixel d’un écran RVB.

Voir la partie supérieure de l’image ci-dessous.

(source http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/34/RGB_pixels.jpg)

 

Question 5

Pour afficher des couleurs sur un écran d’ordinateur on utilise des codes RVB (ou RGB en Anglais). Si l’on travaille en 24 bits, trois codes allant de 0 (le minimum) à 255 (le max.)   vont définir la couleur affichée.

Pouvez-vous deviner le nom de la couleur de ces codes RVB ?

R         V         B

255      255      0          JAUNE

255      0          0          ROUGE

0          0          0          NOIR

 

Question 6

Au sein d’un procédé d’impression (type CMJN par ex.) ou d’affichage (RVB par ex.), on peut classer les couleurs en fonction de leur Luminosité ou Clarté (synonymes). Cette classification correspond à leur clarté effective (« plus clair, plus foncé »), elle peut aussi se mesurer avec un photomètre (une machine mesurant l’intensité perçue de la lumière).

Savez-vous classer les couleurs RVB suivantes de la plus foncée à la plus claire ?

(Utilisez des numéros de 1 à 8 : 1 pour le plus foncé, 8 pour le plus clair)

BLEU     NOIR     JAUNE     VERT     CYAN     ROUGE     BLANC     MAGENTA

La question était difficile, seule Natacha y est (presque) arrivée, voici la réponse:

Untitled-1

Pour deviner la réponse, il fallait raisonner comme suit (ou bien avoir un très bonne perception et mémoire de la couleur) :

– Déjà, quelle est la couleur la plus claire ? et la plus foncée ? (on parle bien ici de couleurs d’écrans RVB !)

Plus foncée : NOIR

Plus clair : BLANC

– Ensuite, quelles sont parmi ces couleurs les “primaires” de l’écran ?

primaires : ROUGE, VERT, BLEU

Quelles sont donc les couleurs “secondaires”, produites par synthèse partitive des primaires, sur fond Noir ?

secondaires : CYAN, MAGENTA, JAUNE

– Parmi R V B, la moins lumineuse (de loin) est le Bleu, et la plus lumineuse (de très loin) est le Vert.

Si on connait leur valeur de LUMINANCE (j’expliquerai ce nouveau mot plus tard), on peut calculer le résultat.

 

Question 7

Le vocabulaire technique des noms de couleurs est parfois confus. En fonction du procédé, un même nom de couleur peut se référer à une sensation colorée assez différente. La situation se complique encore du fait qu’il existe des classifications des couleurs qui ne sont liées à aucun procédé de synthèse chromatique, mais qui sont basés uniquement sur la perception de la couleur de surfaces colorées.

Le NCS (Natural Colour System), est un tel espace de couleur « perceptuel », où les couleurs sont décrites au moyen de 6 sensations ou « couleurs élémentaires ».

L’une d’elles est le BLEU

Connaissez-vous les noms des 6 couleurs élémentaires du système NCS (citez-les) ?

NOIR, BLANC, VERT, ROUGE, JAUNE, BLEU

(source : http://www.me.decorative.hempel.com/en/~/media/Global/Deco/Images/Content%20Images/Full%20width/Inspiration_AboutColour_NCS_700x224.jpg)

Pouvez-vous décrire (en vos termes) la différence entre l’apparence d’un BLEU NCS, et d’un BLEU primaire du système RVB ? – code RVB :      R=0     V=0   B=255

Le “B” NCS est plus clair, et beaucoup plus “verdâtre” (ou beaucoup moins “violet”) que le Bleu RVB

 

Question 8

On parle parfois de « neutralité » en ce qui concerne le GRIS. Un gris est dit « neutre » si, lorsqu’on le compare à d’autres gris, tous les autres apparaissent légèrement « teintés ». Une définition perceptuelle du GRIS NEUTRE : c’est une couleur dans laquelle on ne parvient pas à déceler de teinte. On dit aussi un « achromatique », ou encore : une sensation située entre le BLANC et le NOIR.

Pourriez-vous donner deux codes RVB qui vont afficher du GRIS sur un écran ?

Tous les codes RVB dont les trois chiffres sont identiques (sauf NOIR 0 0 0, et BLANC 255 255 255)

Une autre définition, physique et uniquement applicable aux matières, est la suivante : c’est la couleur d’une matière qui absorbe également la lumière quelle que soit la couleur de cette lumière. Un gris neutre éclairé par une lumière renverra exactement la même lumière, sans en modifier la qualité ou le type, mais en moindre quantité : l’objet GRIS NEUTRE absorbe de la lumière, mais sans sélection.

Aux deux extrêmes du GRIS NEUTRE, on pourra imaginer un BLANC NEUTRE et un NOIR NEUTRE. Il n’est pas possible de définir sans ambiguïté à quel moment du GRIS FONCE devient du NOIR, ou à quel moment du GRIS CLAIR devient du BLANC, c’est une question de contexte, d’habitude et de subjectivité.

Sur l’échelle perceptive entre le NOIR et le BLANC, on situe un GRIS par sa Clarté ou sa Luminosité (qui sont synonymes, je le rappelle). Le GRIS MOYEN est situé exactement entre le BLANC PARFAIT (très proche la couleur de la neige poudreuse ou de la « frigolite » – le polystyrène pour les Français) et le NOIR ABSOLU (exemple d’un noir absolu : la couleur du fond d’un puits très profond)

Pensez-vous qu’un GRIS NEUTRE MOYEN renvoie la moitié de la quantité de lumière que renvoie un BLANC PARFAIT ? (tentez d’expliquer votre point de vue)

Nous verrons que non. Un gris moyen renvoie environ 18% de la lumière que renvoie un Blanc parfait.

Ci-dessous:  les cartes Gris Neutre Moyen des photographes renvoient 18% de la lumière qu’elles reçoivent

(source: http://www.dgkcolortools.com/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/r/-/r-27_image_2011may.png)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière question

Je suis dans le parc de l’Abbaye de La Cambre en plein soleil, je remarque que mon T-shirt est exactement du même ROUGE que la canette de Jupiler que boit mon voisin. Le soir, nous allons en boite de nuit. La soirée s’intitule « BLUE-RAY PARTY », toute la boite est éclairée par des lasers Bleus. Mon ami a un T-shirt JAUNE CITRON.

Une copine nous téléphone, elle veut nous rejoindre. Est-ce une bonne idée de lui dire que pour nous trouver, il faut chercher deux personnes qui ont un T-shirt ROUGE et un JAUNE ?

Sous la lumière d’un laser Bleu, il est impossible de distinguer un Jaune citron d’un Rouge Jupiler ou Coca-Cola : tous les deux sont noirs.

Pourquoi? – Un Jaune citron absorbe la lumière Bleue – presque toute la lumière Bleue. Pareil pour un Rouge Coca, vu qu’il n’y a aucune autre lumière, les deux seront noirs.

Nuance : si le Bleu du laser est un Bleu NCS, alors il est un peu “Vert”, dans ce cas, le T-shirt Jaune apparaitra GRIS FONCE et le T-shirt ROUGE aura l’air NOIR

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s